Les ateliers câlins … c’est nous !

Marianne Larcheron  :
En novembre 2014, je suis allée voir Amma, la « Mère » indienne qui offre de la tendresse à tous. Le message d’Amma c’est « l’amour inconditionnel et universel. » Une fois que les gens sont passés dans ses bras, les visages s’ouvrent, les yeux s’éclairent et les gens commencent un peu à se parler. J’ai alors pris conscience de l’immense besoin de tendresse de beaucoup de gens. Peu de temps après, il y a eu la journée mondiale du câlin, le 21 janvier 2015. J’avais déjà participé à des campagnes de free hug à Marseille et j’ai décidé d’initier un petit rendez-vous free hug à Marseille. Ce jour là, j’ai rencontré Eric Da Costa, qui est le créateur des ateliers Câlins à Paris. Il m’a proposé de tenter l’aventure de développer les ateliers Câlins à Marseille.
A mon premier atelier câlin à Paris, j’ai retrouvé cette foi dans l’humanité avec toute l’authenticité que j’en espérais.
_MG_4076_1024
Sylvie Hannhart :
Être pris dans les bras c’est le premier réconfort, le plus simple et le plus structurant pour l’humain qui vient de naitre.
Habiller, rassurer les danseurs, les comédiens, l’Être en mouvement, en Scène fut une grande part de ma vie.
Des métiers ou l’on touche; parfois le subtil et l’intime.
C’est la découverte et la compréhension de la puissance du toucher qui m’a amenée à me former aux thérapies de groupes, psycho-corporelles et au Reiki dans le but d’apporter un mieux être et une sécurité à autrui .
Aujourd’hui animer les ateliers câlins c’est pour moi une alternative vivante,structurante et bienveillante tournée vers la joie de vivre et qui donne un vrai sens à ma vie.
10527750_10204445765757121_6753167920630956420_n
Publicités